ACCÉS A L’EAU POTABLE ET ASSAINISSEMENT

Actuellement, seulement 58% de la population a accès à une source d’eau potable améliorée, ce qui affecte la santé de la population, joue sur sa faible espérance de vie et sur le taux de mortalité infantile élevé.

La pénurie d’eau a également une incidence sur la qualité de l’éducation, les filles en particulier, qui passent beaucoup de temps à marcher pour chercher l’eau au puits au lieu d’aller à l’école. Seuls 28,7% de la population de plus de 15 ans est alphabétisée, et ce taux pour les femmes ne dépasse pas les 15%.

IMG_2177Afin de renforcer le taux de couverture en eau, et d’améliorer les conditions de vie, l’état de santé, et la sécurité alimentaire, l’association doit encore :

  • construire plus de puits villageois
  • former et sensibiliser toute la population de la vallée
  • créer de nouveaux jardins maraîchers
  • construire de nouveaux puits maraîchers

Au final, ces activités allègent les corvées des femmes et leur permettent de développer des activités génératrices de revenus. Ces activités déchargent les enfants des corvées d’eau, ce qui leur permet d’aller à l’école.

ADERBISSINAT, PUITS PASTORAUX, AMBIANCE, POPULATION, BETAIL. NIGER, REGION D'AGADEZ. 2015 PUITS BANKA 2 (SUEZ ENVIRONNEMENT)

L’espérance de vie à la naissance est de 54 ans, mais 1 enfant sur 5 n’atteint pas l’âge de 5 ans, en particulier à cause de maladies hydriques et de la mauvaise connaissance des mesures d’hygiène par les parents.

NIGER 2015 PDDNotre objectif est de rapprocher l’eau des familles. Pour cela, nous réalisons ou réhabilitons des puits d’eau potable, afin que chaque campement soit éloigné de moins de 10 km d’un point d’eau. L’accès à une eau propre et de qualité permet non seulement de dégager du temps pour les femmes et les filles en particulier, mais permet également de diminuer le nombre de maladies hydriques. Parallèlement, nous formons les populations à l’entretien des points d’eau et insistons sur l’absolue nécessité de préserver l’eau potable. On estime à 30 ans la durée de vie moyenne d’un puits.

Les populations de la zone ont tendance à se sédentariser et commencent à travailler la terre. La réhabilitation des puits maraîchers permet à un nombre plus important d’habitants de réaliser des jardins maraîchers de plus grande taille. Cette action participe à la lutte contre l’insécurité alimentaire, mais également à l’accroissement des revenus : à ce jour, certains agriculteurs ont vu leurs revenus multipliés par 10 grâce à la vente de leurs produits, et en particulier d’oignons.

Le développement du maraîchage dans la vallée de Tidène est rendu difficile par l’appauvrissement des sols, le matériel de production très archaïque et l’insuffisance des points d’eau d’irrigation.

LES PUITS DANS LA VALLEE DE TIDENE, COMMUNAUTE URBAINE DE TCHIROZERINE. L'ECOLE DE TIDENE, SA CANTINE, LE DISPENSAIRE, LES PUITS MARAICHERS ET LES JARDINS, LES PUITS VILLAGEOIS. VILLAGE DE MARDANE NIGER 2015

 

 

 

 

Ainsi, notre action de réhabilitation et de construction de nouveaux puits cadre bien avec la stratégie de développement rural qui est de réduire la pauvreté. En créant des conditions d’un développement économique et social durable, on garantit la sécurité alimentaire des populations. Les puits maraîchers permettent aux familles bénéficiaires de créer des jardins maraîchers bien irrigués et de générer ainsi un profit intéressant par la production de légumes (surtout des oignons) vendus sur les marchés.

Aujourd’hui, nous sommes confrontés au besoin de former ces jardiniers à de meilleures techniques de culture pour un rendement maximum et notre souhait est de collaborer avec une association partenaire et spécialiste dans les domaines de la création de jardins, technique d’irrigation et horticulture.

Carte générale de tous les puits réhabilités ou construits.

En bleu, les puits villageois
En violet, les puits pastoraux
En vert, les puits maraîchers

Les commentaires sont fermés